24 novembre 2008

Pour un Tyrannoblog qui dure mille ans

Déjà six mois que Je ne suis pas venu sur mes terres, et rien n'a changé de par le vaste monde. La famine et les catastrophes naturelles ravagent le sud, le cholestérol et la crise financière laminent le nord, le PS est toujours en décomposition (à tel point que même les asticots feraient des premiers secrétaires convaincants), les chômeurs chôment, et les tyrans tyrannisent, bref  la routine.

A première vue, seulement. Figurez-vous qu'une extraordinaire aventure est advenue au Tyran pas plus tard que cet après midi. Alors que Je parcourais mon immense domaine forestier à dos d'enfant (car mes tigres ont le dos fragile), l'astre du jour me darda un rayon en plein dans l'oeil que J'ai fort beau, au demeurant, et pour la première fois de mon indispensable existence, Je fus ébloui. Sachez donc, bouseux sujets, que Je sais désormais ce que vous ressentez en me regardant. C'est pourquoi il vous est désormais interdit de sortir en plein soleil, car seul Moi possède le droit d'éclairer sur ce blog.

Mais si Je sors de ma réserve semestrielle, ce n'est pas seulement pour vous tarabuster le neurone avec Mes histoires de qui c'est qui a le plus gros rayon. En effet, dans quelques temps surviendront deux évènements majeurs, que dis-je, historiques à bien des égards.

Premièrement, Nous fêterons bientôt le premier anniversaire du Tyrannoblog, ce qui signifie qu'il ne reste plus que 999 ans avant la réalisation du rêve d'oncle Adolphe. J'ai juste peur, vu l'état du parti socialiste français, que Sarkozy fête ses mille ans de pouvoir avant moi. Pour l'occasion, les dépouilles de Vieux Schnock et Vieille Pompine seront exhumées, et une rétrospective de leur oeuvre sera diffusée.

Deuxièmement, la cérémonie des Fascistes Fashion Awards approche à grands pas, et Nous demandons donc à nos estimés collègues de bien vouloir mettre les bouchées doubles s'ils veulent être nominés. Les résultats sont déjà bouclés, mais j'aime voir les pauvres souffrir, alors ne molissez pas!!

Enfin, nous informons l'agence d'intérim qui nous a fourni la main d'oeuvre pour réparer notre centrale nucléaire que Nous ne paierons pas, car les intérimaires sont tout brûlés. N'empêche, c'est joli un cimetière fluorescent la nuit, on se croirait au Puy du Fou.

Posté par le_tyran à 18:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Pour un Tyrannoblog qui dure mille ans

Nouveau commentaire