02 octobre 2009

Prosternez-vous, canailles

Gloire à toi, misérable homoncule, qui entre au Panthéon tyrannobloguien, bien que tu n'en sois pas digne, tant la dignité n'est pas ta caractéristique principale.

Frederic Lefebvre est un futur grand de la tyrannie. Comme il est trop laid pour figurer en illustration de Ma prose, J'ai plutôt choisi une photo de Bertha Lefebvre,que Je ne connais point, qui est décédée le 6 mai 2009 à Coaticook pour une raison que J'ignore. Comme ce n'était pas une chanteuse française, Je n'en tire même aucun plaisir. Mais revenons à nos moutons, et Je ne parle pas que des citoyens du piteux pays à qui l'ami Frederic essaie d'inculquer les vraies valeurs.

En la bonne ville de Neuilly, l'une des rares métropoles où l'on est encore à l'abri de la promiscuité des pauvres malodorants et malpolis, naquit le fils naturel de Jim Morrisson et de Michel Sardou (il possède encore la tignasse de l'un et la puissance de conceptualisation de l'autre). Dès sa plus tendre enfance, il manifesta une propension à fayoter qui ferait passer Michel Drucker pour un dangereux anarchiste: à peine doué de la parole, il tenta de vendre sa grande soeur à un réseau de prostitution albanais après qu'elle eut désobéi à ses parents.

Et il est vrai qu'un tel homme est du pain béni pour un Tyran, surtout un apprenti aussi chafouin et hypocrite que Mon minuscule collègue français, dont J'ai oublié le nom tant son insignifiance va grandissant. Le mari de Carlita désire t-il limiter la vitesse sur autoroute, Frédéric Lefebvre le devance et demande la peine de mort pour les excès de vitesse. Le seul homme politique qui possède moins d'attributs virils qu'Angela Merkel souhaite t-il baisser la TVA sur la restauration, que son toutou moins utile que les biscuits du même nom (Lefevre Utile, les petits LU pour les incultes en économie) propose l'expropriation et la torture des marauds qui ne paient pas d'impôts.

Le dernier hobby de Frédéric, c'est la castration chimique des violeurs récidivistes. Bien que Je réprouve l'usage de la chimie pour des raisons écologiques, alors qu'un bon vieux sécateur fait toujours son petit effet, cette mesure ne devrait être appliquée qu'aux chanteurs français, car ceci remettrait l'opéra au goût du  jour, et Nous permettrait de retirer toute la guimauve qu'on Nous verse dans les oreilles à longueur de temps sur les stations qu'On se demande bien pourquoi elles se nomment "libres".

Et c'est montrer bien peu de respect pour la mémoire de Mickael Jackson.

Posté par le_tyran à 22:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Prosternez-vous, canailles

Nouveau commentaire