15 septembre 2009

They're back

Quand le Tyran parle de vaseline dans l'intitulé de Sa dernière chronique, il ne s'agit point d'une vulgaire référence sexuelle, mais d'une métaphore qui explique comment on fait entrer des idées dans l'esprit des gueux. Le Tyran n'a pas besoin de Son génitoire pour donner du plaisir, aux femmes, aux hommes, aux animaux, aux végétaux, ou à ses lecteurs, comme en voici la preuve.

Les Moyennement Palpitantes Aventures de Vieux Schnock et Vieille Pompine:

Saison 3 Episode 1: Traditions et Rétablissement de vérités

Le bras de feu le maire de Roufieux sur Biloute poursuivait une remarquable carrière politique, tant il était fidèle à sa hiérarchie, et avait été élévé à la dignité de Bernard Kouchner du régime tyrannobologuien, tellement il ne mouftait pas à chaque fois que le Tyran allait à l'encontre de la "démocratie". Malheureusement, il s'agissait d'un bras gauche. Aussi tôt, le Tyran invalida l'élection et organisa un nouveau scrutin.

Quant à nos héros, ils n'étaient finalement pas morts, mais on ne peut pas dire qu'ils pétaient le feu non plus. Vieux Schnock, qui s'etait présenté aux dernières municipales, voulait à toute force renouveler l'expérience. Son argument électoral principal était l'immigration choisie pour les jeunes femmes mineures, et ils se faisait fort de surveiller lui même la frontière. Mais le Tyran ne l'autorisa qu'à être conseiller municipal, tant Vieux Schnock était niais, même si parfois il allumait (grand prix du calembour 2009 que Je m'auto-décerne sous vos yeux ébahis). A la place, le Tyran choisit comme candidat le pied droit de l'ancien maire, seul vestige du bourgmestre déchu.

Or, au cours d'un meeting tenu en la salle des fêtes de Roufieux, Brice Hortefeux, qui passait en ami soutenir le pied droit, déclara qu'une main gauche ça va, mais c'est quand il y en a plusieurs qu'il y a des problèmes, ce qui mit hors de lui Vieux Schnock qui avait obtenu du Tyran qui est vraiment trop sympa, d'avoir le monopole sur le contrôle de l'immigration des mains gauches des jeunes filles mineures. Manuel Valls, qui venait en observateur avisé, ajouta pour fayoter auprès de son futur patron que l'Homme africain n'etait pas assez entré dans l'Histoire, ce qui n'ajoute rien au débat, mais le fayotage est un sacerdoce.

Ce dernier argument fit entrer Vieille Pompine dans une fureur de couleur (parce que noire ce n'est pas politiquement correct), car si l'Homme africain n'etait pas assez entré dans l'Histoire, il était en revanche fréquemment entré dans Vieille Pompine, qui ne date pas d'hier. A la suite de quoi, elle prit la chaussure du  pied droit de l'ancien édile, et la jeta au visage de Valls, ce qui inspira une charmante tradition irakienne.

Brice Hortefeux et Manuel Valls furent conjointement élus maires de Roufieux sur Biloute, et Vieille Pompine jetée en prison avec des immigrés clandestins chinois, ce qu'elle goûte fort peu, mais c'est encore Moi qui décide.

Posté par le_tyran à 13:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur They're back

    J'adooooooooooooooooore !!

    Posté par Gawelle, 23 septembre 2009 à 18:21 | | Répondre
  • Pôv Vieille Pompine......

    Posté par sylvain, 08 octobre 2009 à 01:02 | | Répondre
Nouveau commentaire